2 ANS DU MAIDAN – TOUJOURS EN ATTENTE DE JUSTICE

Il y a deux ans, le 21 novembre 2013, débutèrent en Ukraine les événements qui furent connus d’abord sous le nom d’Euromaïdan et par la suite en tant que Révolution de la Dignité.

Pacifique pendant presque toute sa durée, malgré la violence policière utilisée par le gouvernement ukrainien de l’époque, il le restera largement même après « l’adoption » à main levée des lois liberticides du 16 janvier.

L’Euromaïdan conduit à la fuite du président ukrainien Ianoukovitch avec son entourage proche en Russie, la libération des prisonniers politiques et l’abrogation des lois liberticides. Malheureusement, le prix qui a été payé fut extrêmement lourd : plus de 100 personnes, qui sont désormais connues sous le nom de la Centurie Céleste ont péri entre le 19 janvier et le 20 février 2014, des centaines d’autres ont été blessés.

Il est tout à fait légitime de se demander si les exigences des manifestants ont été satisfaites. Le 30 novembre 2013 la police a pour la première fois tenté de disperser la foule par la force. C’est à cet instant que la demande de justice et d’enquête transparentes des crimes perpétrés contre les manifestants apparut. Aujourd’hui, le constat s’impose : les procédures judiciaires n’ont toujours pas abouti, ce qui a conduit la Commission Européenne à publier un rapport soulignant les progrès très faibles de l’enquête.

Nous appelons d’une part les autorités ukrainiennes à faire tout leur possible pour que la justice soit rendue aux manifestants du Maïdan. Nous appelons également les dirigeants européens à rappeler aux autorités ukrainiennes qu’il est indispensable de mener des enquêtes transparentes et complètes pour que tous les responsables des crimes soient conduits devant la justice.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *