« Consulat » de « RPD » à Marseille: lettre ouverte des ONG de la région de Donetsk

Monsieur le Ministre,

Nous sommes des Organisations Non Gouvernementales œuvrant au quotidien dans le Donbass pour aider la population victime de la guerre. C’est avec stupéfaction que nous avons découvert la création de l’association française « CENTRE DE REPRESENTATION OFFICIELLE EN FRANCE DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE DONETSK », suite à sa publication au Journal Officiel.

En lien avec ce fait, nous souhaitons porter à votre attention les résolutions de l’Assemblée Parlementaire de l’OSCE adoptées à Minsk en juillet 2017 affirmant que des « formations armées illégales dans certaines zones des régions ukrainiennes de Donetsk et de Louhansk » … « se livrent à des actes de terrorisme en Ukraine ». De plus de nombreux rapports ont documenté des cas de violence et de discrimination envers des Ukrainiens ou encore des minorités religieuses de la part des membres des formations illégales dénommés « Républiques populaires » de Donetsk et de Louhansk, non reconnues ni par la France, ni par l’ensemble de la communauté internationale.

C’est pourquoi, dans le cadre de l’article L-212-1 du code de la sécurité intérieure[1], nous vous prions, Monsieur le Ministre, de saisir le Conseil des Ministres, le Procureur de la République et toute autre instance que vous trouverez appropriée afin de dissoudre l’association « CENTRE DE REPRESENTATION OFFICIELLE EN FRANCE DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE DONETSK » et d’enquêter sur l’origine de ses fonds, d’après son propre site elle utilise la banque lettone Rietumu, condamnée pour blanchiment et fraude fiscale, ainsi que sur les activités de ses membres, en particulier M. Hubert Fayard, impliqué, semble-t-il, en 1998 dans un détournement de fonds dans le cadre de son travail à la mairie de Vitrolles.

Nous nous tenons à votre disposition, Monsieur le Ministre, pour  vous apporter toutes les informations supplémentaires sur la situation dans le Donbass et l’opinion des populations vivant sur place.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre considération respectueuse.

Kyiv, Ukraine, le 21 Septembre 2017

Collectif d’ONG de la région de Donetsk

  1. Ludmyla Zvouzdetska, directrice de la filiale régionale de Donetsk de l’union ukrainienne « Mouvement pour la protection de la langue ukrainienne »;
  2. Sydorenko Iryna, président de l’ONG « Abeilles de Kramatorsk »;
  3. Liliya Parchyna, président de l’ONG « Nés pour être libres », Kramatorsk;
  4. Yulia Tymtchak, président de l’ONG « Runes de charme », Zvanivka, région de Donetsk;
  5. Serhiy Liskoviy, président de l’ONG « Club des diplômés de DMZPRI », Kramatorsk;
  6. Oxana Mouravlyova, président de l’ONG « Fayno », Kramatorsk;
  7. Une unité régionale de l’ONG des jeunes « PLAST- Organisation nationale des scouts de l’Ukraine » dans la ville de Kramatorsk, région de Donetsk;
  8. Stanislav Tchernogor, président de l’ONG « Fonds de développement de la communauté », Kramatorsk;
  9. Andriy Tymtchak, président de l’ONG « Héritage », Zvanivka;
  10. Stanislav Koval, président de l’ONG « Yablounevskeplesso », Yablounivka;
  11. MykolaVolynko, chef du Syndicat indépendant des mineurs du Donbass;
  12. La filiale régionale de Donetsk de l’ « Union des Ukrainiennes », Kramatorsk;
  13. Yevgen Chapoval, président de l’ONG « Association OlexaTychiy », Drouzhkivka;
  14. Volodymyr Berezine, président du Centre écolo-culturel « Bakhmat », Kostyantynivka;
  15. Volodymyr Lynskiy, président de l’ONG « Action », Kramatorsk;
  16. Galyna Oliynykova, président de l’organisation écologiste « MAMA-86 », Bakhmout;
  17. Vassyl Khomenko, président de l’ONG « SlovyanskaSitch », Slovyansk;
  18. Maria Podybaylo président de l’ONG « Nouveau Marioupol »
  19. Olexa Mouravyov, coordinateur de l’ONG « Maidan Surveillance », Kramatorsk;
  20. L’ONG « Communauté. Drouhzkivka », Drouzhkivka;
  21. Vadym Ovtcharenko, président de l’ONG des jeunes « NSOU-Plast. Région de Donetsk »,Slovyansk;
  22. Père Serhiy (Serhiy Fomine) de l’Église ukrainienne du Patriarcat de Kyiv, président de l’organisation « Mission du ciel »;
  23. Tetyana Pereverseva, président de l’ONG des jeunes « Organisation nationale des scouts ukrainiens « Plast Avdiivka », Avdiivka;
  24. Olena Vasylenko, chef de la filiale de l’Organisation ukrainienne « Initiative ukrainienne » dans la région de Donetsk, Kramatorsk;
  25. Volodymyr Yelets, président de l’ONG « Ta nouvelle ville », Toretsk;
  26. Maxime Potaptchouk, président de l’ONG « Fondation culturelle et éducative LiberiLiberati », région de Donetsk;
  27. Chrystyna Chostyr, président de l’ONG « Association des freelances ukrainiens », Kostyantynivka;
  28. Denys Bigounov, ONG « Affaires ukrainiennes de la région de Donetsk », Slovyansk;
  29. Yulia Kachyna, président de l’ONG « Eneida », Kostyantynivka;
  30. Olexandre Vorochkov, conseiller au ministère de la Politique Sociale pour les affaires des personnes déplacées de la région de Donetsk, Kramatorsk;
  31. Olga Barabach, directrice du département de l’Éducation de Kostyantynivka;
  32. Stanyslav Fedortchouk, président de l’ONG « Le Conseil populaire ukrainien des régions de Donetsk et de Louhansk », région de Donetsk;
  33. Serhiy Gontcharov, président de l’ONG « Bakhmout ukrainien »;

[1]sont dissous, par décret en conseil des ministres , toutes les associations ou groupements de fait /…/ qui, soit provoquent à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, soit propagent des idées ou théories tendant à justifier ou encourager cette discrimination, cette haine ou cette violence ; ou qui se livrent, sur le territoire français ou à partir de ce territoire, à des agissements en vue de provoquer des actes de terrorisme en France ou à l’étranger 

 

Звернення Monsieur-le-Ministre-de-lintérieur

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Gladio dit :

    Les Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk ont déjà, depuis quelques temps « pignons sur rue » chez nous en France. Depuis 2014, de nombreuses manifestations de rue à Paris ont imprimé de manière importante l’attachement du peuple pour la défense des populations martyrisées dans le Donbass. Une représentation officielle avait été signalée dès 2015 animée par Mme Kissileva et MM Bénajam et Chanclu ont tenu à ce propos une conférence de presse largement couverte par des médias. Alors pourquoi autant de véhémence pour une simple confirmation de ce qui existe déjà depuis quelques années ? Lorsque les sectateurs de bataillons meurtriers tiennent des réunions chez nous (comme Azov notamment), on n’a pas relevé l’indisposition de ces ONG, y aurait-il deux poids, deux mesures ? Une vision à géométrie variable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *