Projection-débat « Le printemps de Iouzovka »

Projection-débat du documentaire « Le printemps de Iouzovka » (VOSTF) en présence de son réalisateur Bogdan Kinashchouk.

Le 22 juin 2106 à 19h30
22 avenue de Messine
75008 Paris

« Le printemps de Iouzovka* » est un documentaire de Hromadske.tv sur les personnes qui ont été la force motrice du mouvement pro-ukrainien à Donetsk avant la guerre. L’histoire est basée sur les souvenirs des participants et des organisateurs de rassemblements pour l’unité de l’Ukraine, qui ont eu lieu en mars-avril 2014, en réponse à la radicalisation des forces pro-russes et à la préparation d’un scénario de type criméen dans le Donbass.

*Iouzovka – nom historique de la ville de Donetsk.

Originaire de Donetsk, Diana Berg avec d’autres activistes crée un événement Vkontakte (Facebook russe) appelant au rassemblement sur une place, le 4 mars 2014, pour dire: «Donetsk c’est l’Ukraine ». Le lendemain, au centre ville, plusieurs milliers de personnes se réunissent sous des drapeaux ukrainiens. C’est lors de ce rassemblement du 5 mars à Donetsk, que le plus grand drapeau national ukrainien est déployé. Les médias du monde entier en parlent.

Il semblerait que la victoire est à portée de main et que le scénario criméen – est exclu. Cependant, les actions pro-russes deviennent agressives. Les personnes arborant des symboles ukrainiens se font attaquer dans les rues. Les jeunes pro-ukrainiens s’organisent dans un mouvement de guérilla et essayent de contrer la menace croissante.

Puis, lors du rassemblement du 13 mars, le point d’ébullition est atteint – les militants pro-russes attaquent une manifestation ukrainienne. Un activiste de l’auto-défense, Dmitry Cherniavsky, est tué lors des affrontements. La police ne fait rien. La dernière marche pro-ukrainienne du 28 avril est brutalement dispersée par une foule de pro-russes enragés et armés de boucliers et bouts de métal. Les hôpitaux de Donetsk sont submergés de personnes gravement blessées.

Au même moment, plus d’un millier de responsables de la sécurité, dirigé par Vitaly Yarema arrivent à Donetsk. Toutefois, pour des raisons encore inconnues, l’opération spéciale prévue pour libérer les bâtiments administratifs occupés par les séparatistes n’est pas lancée. Le 5 juillet les milices de Guirkine-Strelkov entrent à Donetsk.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *