Comment les bénévoles ont créé un « second état » à l’intérieur de l’Ukraine

Ce texte est une traduction de l’article publié par Hromadske « How Volunteers Created A ‘Second State’ Inside Ukraine » 

Un mouvement bénévole massif et sans précédent comble le vide là où l’Etat échoue.

par Chris Dunnett, Hromadske international

produit par Maxim Eristavi , Randy.R. Potts

Ce que vous devez savoir:

✓Pendant la révolution de Maïdan les organisations bénévoles émergèrent pour soutenir les manifestants et aider les blessés

✓ Le gouvernement ukrainien fut incapable de gérer les tâches nécessaires lors de l’annexion de la Crimée et l’invasion russe: c’est ce vide qu’un mouvement bénévole massif a comblé

✓ Les groupes des bénévoles émergèrent pour gérer les tâches habituellement dirigées par l’Etat telles que l’approvisionnement des soldats et l’aide aux civils se trouvant au centre du conflit croissant à l’Est

✓ L’émergence du bénévolat en Ukraine conduisit à l’élaboration des structures de la société civile parallèles à l’Etat qui atteignirent un niveau sans précédent dans l’histoire du pays

Devenez un pro sur l’Ukraine. Suivez Hromadske!

Comment tout a commencé

La révolution de Maïdan qui a balayé les rues de Kiev et d’autres grandes villes du pays de novembre 2013 à février 2014 a eu un impact durable sur la société civile en Ukraine.  Le développement spontané d’organisations a émergé pour répondre aux besoins des manifestants. Les forces d’auto-défense, le personnel médical, les avocats et les cantiniers ont coopéré lors de leur service sur Maïdan, en construisant ainsi leurs propres institutions.

La plupart des forces d’auto-défense se sont révélées plus tard essentielles pour la formation des bataillons de volontaires qui ont secondé l’armée ukrainienne régulière en Ukraine de l’Est. D’autres organisations de Maïdan, y compris des médecins bénévoles, ont servi plus tard de base ou d’inspiration pour les futurs groupes de volontaires. Là où l’Etat ukrainien était incapable d’aider à ses citoyens, les organismes bénévoles intensifièrent l’aide grâce à leurs propres institutions parallèles.

1-w9AARtN1UFDGSeuWzAgxmQ

Bénévoles ukrainiens de la Croix-Rouge administrant les premiers soin à un manifestant blessé. Kyïv, 19 janvier 2014. Photo: Mstyslav Tchernov, Wikimedia.

Des articles de presse datant de février 2014, à l’apogée du mouvement de Maïdan, documentent les rôles des « centuries » de bénévoles et d’autres groupes auxiliaires dans le camp anti-gouvernemental. Ce volontariat de Maïdan servit plus tard comme la base du militantisme civique contemporain de l’Ukraine.

« Les gars, » appela-t-il, « nous formons une nouvelle centurie. Inscrivez-vous s’ il vous plaît. « 

Anton Chontorog, 23 ans, un informaticien, rejoignit une petite foule de jeunes gens qui faisaient la queue pour s’inscrire dans la centurie, l’unité structurelle de base d’une force remarquablement résistante qui constituait le fer de lance à la confrontation violente avec les forces de sécurité gouvernementales. Les « sotni », c’est ainsi que les unités sont appelées, tirent leur nom d’une forme traditionnelle d’unité militaire cosaque.

Les bataillons de volontaires sont probablement les plus visibles des groupes bénévoles ukrainiens. Bon nombre des bataillons et leurs bénévoles prennent leurs racines dans les forces d’auto-défense qui protégeaient les barricades de Maïdan des assauts de la police.

1-9RDZ9Evd92cHzPfCcX2-NQ

Volontaires médicaux ukrainiens déballant les dons de fournitures médicales. (REUTERS)

Les bénévoles en temps de guerre

Il existe des dizaines, voire des centaines, d’autres organisations qui remplissent diverses fonctions caritatives à la suite de l’invasion russe actuelle. Comme les bataillons de volontaires, ces organisations exercent le rôle que l’Etat n’a pas pu jouer. Ci-dessous nous mentionnons quelques des plus importantes de ces organisations.

« Armée ukrainienne avant et après le mouvement des volontaires. » 

 

1-7coUZ3l4KJJJaMu--x_YDQ

Infographie montrant les plus grands organismes de bénévoles d’aide à l’armée ukrainienne.

Sauver des vies en Ukraine

L’organisation bénévole « Sauver des vies en Ukraine » fournit des agents coagulants et d’autres produits médicaux aux soldats ukrainiens se trouvant sur les lignes de front. L’organisation travaille en collaboration avec MedAutoMaïdan, une organisation qui, auparavant, a fourni un soutien médical aux manifestants contre le gouvernement de Ianoukovitch.

https://www.facebook.com/SavingLivesinUkraine

Groupes issus de la diaspora

Les organisations de la diaspora qui prennent leurs racines dans le mouvement Maïdan aident également à fournir l’assistance nécessaire dans les premières zones de combat, aux civils et aux militaires ukrainiens. Au Canada et aux États-Unis des groupes de la diaspora collectent de l’argent, des produits médicaux et d’autres biens pour soutenir les soldats et les réfugiés.

Il est devenu clair, très vite, que la diaspora ukrainienne pourrait faire beaucoup plus et l’organisation de la communauté « Razom for Ukraine » (Ensemble pour l’Ukraine) a été créée …

Jusqu’à présent « Razom » a réuni près de 135 000 dollars d’aide humanitaire. Elle a soutenu les manifestants de Maïdan ainsi que les activistes des droits de l’Homme et les militants en quête de la justice. En Amérique du Nord « Razom » a organisé des manifestations à New York et Washington (district de Columbia) ainsi que des tables rondes et des événements culturels.

http://www.forbes.com/sites/katyasoldak/2014/04/10/in-a-time-of-crisis-ukrainians-abroad-unite/

Reviens vivant

L’organisation bénévole ukrainienne « Reviens vivant » aide les soldats ukrainiens avec des fournitures militaires que le gouvernement central était incapable de leur fournir, y compris les médicaments importants. L’équipement, que l’organisation fournit aux soldats qui se trouvent dans la zone des opérations militaires, comprend les viseurs nocturnes et des lunettes infrarouges. « Reviens vivant » fournit également des médicaments dont certains servent à prévenir la perte excessive de sang.

http://www.savelife.in.ua/

Fondée en mai 2014 comme un groupe Facebook par l’Ukrainien et spécialiste en informatique Vitaliy Deinega « Reviens vivant » s’est transformée en l’une des plus importantes initiatives publiques dans le pays.

L’initiative s’appuie sur les dons privés recueillis via un système de financement participatif en ligne. Jusqu’à présent le groupe a recueilli plus de 20 millions de hryvnia, soit près d’un million et demi de dollars américains. Malgré les difficultés pour mesurer son impact, Deinega estime que l’initiative a probablement sauvé au moins les vies d’une centaine de soldats ukrainiens.

 Les bénévoles de « Reviens vivant » collectent des fonds pour équiper les ambulances.

Wings Phoenix

Wings Phoenix fut fondée par Tatiana Rychkova, originaire de la ville de Dnipropetrovsk en Ukraine orientale, lorsqu’elle commençait à charger sa voiture avec des casques, des gilets pare-balles, des médicaments et à les amener sur le front pour soutenir les troupes ukrainiennes.

Comme « Reviens vivant » l’organisation « Wings Phoenix » fournit le matériel non létal à plusieurs unités dans la zone de combat, y compris les radios, casques et gilets pare-balles. L’organisation fait aussi une collecte d’argent pour les drones de reconnaissance.

http://wings-phoenix.org.ua/en
1-m1l4qChFloxxLpsrKM83sw

Déplacés internes (DI) recevant une aide d’urgence avec le soutien du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. 

Les bénévoles sont le seul espoir pour beaucoup de DI ukrainiens

Les organismes bénévoles aident à satisfaire les besoins des déplacés internes. Le gouvernement ukrainien est souvent critiqué par des organisations internationales humanitaires et des droits de l’Homme de ne pas faire assez pour plus d’un million de personnes qui ont été forcées de quitter leurs maisons en raison de la guerre à l’Est de l’Ukraine.

Crimée SOS

« Crimée SOS » a été fondée par deux habitants de Kiev nés en Crimée dès les premiers jours de l’annexion de la péninsule par la Russie. Au fur et à mesure que la situation s’aggravait en Crimée, l’initiative collectait des informations sur la situation humanitaire là-bas ainsi que sur le sort de ceux qui quittent leurs maisons pour d’autres régions de l’Ukraine. Actuellement « Crimée SOS » rend différents services aux réfugiés internes, y compris l’aide humanitaire, l’assistance juridique gratuite, le soutien au logement et de l’aide pour ceux qui ont déménagé et sont au chômage. L’organisation aide aussi les déplacés de l’Est de l’Ukraine en plus de ceux de la Crimée.

Vostok SOS

Le partenaire de « Crimée SOS », l’organisation « Vostok SOS » aide les personnes déplacées des régions de Donetsk et Louhansk en Ukraine de l’Est. Le projet a été fondé en mai 2014 en partenariat avec les organisations déjà existantes des droits de l’Homme, lorsque la situation humanitaire dans l’Est de l’Ukraine a commencée à se détériorer rapidement.

« Vostok SOS » fournit une assistance pour évacuer les civils de la zone de conflit, une aide humanitaire générale, l’assistance juridique, l’aide à la collecte des paiements sociaux, des soins médicaux et d’autres services pour les déplacés internes comme une consultation psychologique. De plus l’initiative offre une aide directe aux villes et villages qui ont été libérés par l’armée ukrainienne.

Étant donné que près de 90% de l’organisation est composée des déplacés des régions de l’Est eux-mêmes, ils disent qu’ils comprennent les difficultés que rencontrent ces réfugiés internes.

Station Kharkiv

Le groupe de bénévoles basée à Kharkiv, Station Kharkiv, fournit une assistance aux ukrainiens déplacés de la zone des combats. Après le lancement de l’initiative en juin 2014, « Station Kharkiv » a installé un camping à côté de la gare de Kharkiv pour aider les civils nouvellement arrivés de la région du Donbass. Les habitants locaux ont rapidement commencé à amener de la nourriture et d’autres objets de première nécessité. Actuellement l’organisation fournit un soutien psychologique, une assistance d’information, une aide médicale, un soutien juridique et propose des billets gratuits pour aller vers de nouveaux lieux de résidence en Ukraine.

Les volontaires de « Station Kharkiv » discutent de leur rôle en aidant les DI venus à Kharkiv.

En plus des groupes bien organisés, il y a aussi des centaines de bénévoles individuels qui vont, à leurs propres risques et périls, sur les territoires tenus par des rebelles dans le but d’aider les civils piégés dans les villes et villages locaux à cause des combats brutaux.

Dans l’Est de l’Ukraine, près de la ville de Makiïvka, Mme Gumenyuk de la chaine de télévision « Hromadske » a rencontré trois familles qui luttent pour survivre, leur vie est bouleversée par les combats continus. Elle a suivi le groupe de volontaires « Les citoyens responsables » qui organise sans interruption la livraison de l’aide dans les zones les plus reculées de la région de Donetsk. La distribution de l’aide est un long processus qui favorise inévitablement ceux qui sont en mesure d’attendre dans les lignes et avoir du temps. Cela demande du temps et des ressources que la grande majorité des résidents n’ont pas non seulement à Makiïvka mais aussi dans d’autres villes.

Au début de 2015 une série de décisions bureaucratiques du gouvernement ukrainien qui a pour objectif de sécuriser la frontière avec les territoires séparatistes a sensiblement compliqué le travail des bénévoles dans leurs missions humanitaires. Certaines organisations bénévoles ont appelé les responsables ukrainiens à lancer d’abord une évacuation massive de la zone tenue par les rebelles avant de couper les liens logistiques avec elle. Car dans le cas contraire les bénévoles serait empêchés d’aider les civils piégés.

Lorsque l’Etat échoue, les volontaires sauvent la mise

L’importance des organismes bénévoles en Ukraine ne doit pas être sous-estimée. Alors que les Nations Unies et les organisations internationales ont critiqué le gouvernement ukrainien pour son incapacité à fournir des services sociaux adéquats et un soutien aux réfugiés, les organisations bénévoles ukrainiennes ont attiré des éloges pour leur activisme pour compenser l’échec de l’état. Un des résultats les plus durables et peut-être des plus influents du mouvement Maïdan et du conflit ultérieur entre la Russie et l’Ukraine peut être la montée de l’activisme civique en Ukraine.

Le Congressional Research Service a signalé qu’en 2014 l’Union européenne a annoncé un programme d’aide de 11,1 milliards d’euros (15,5 milliards de dollars) à l’Ukraine, alors que le Congrès a approuvé 1 milliard de dollars de garanties de prêts pour accompagner plus de 184 millions de dollars d’aide au gouvernement ukrainien pour les « réformes politiques et économiques. »Une grande partie de cet argent sera volée, voire gaspillée.

La stratégie internationale est erronée. La société civile ukrainienne sous toutes ses formes fait bien plus que ce que l’Etat ne peut pas faire. Lorsque l’état ne parvient pas à remplir ses fonctions, les gens compensent la différence; là où l’Etat est lent et mou, les bénévoles sont rapides et efficaces.

 

Alors que l’Etat n’est souvent pas en mesure de répondre aux besoins de ses citoyens en raison de l’inefficacité de la bureaucratie, des organisations bénévoles continuent à se substituer à l’Etat.

Traduction de Krystyna Biletska, relecture par Maxime D.

 

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. VirginieB dit :

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

  1. 12 décembre 2015

    […] L’article traduit par Krystyna Biletska, relecture faite par Anna O. L’article paru sur Ukraine action. […]

  2. 4 avril 2016

    […] L’article traduit par Krystyna Biletska, relecture faite par Anna O. L’article paru sur Ukraine action. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *